Ce qu'il faut retenir

1

Le dirigeant est plus que jamais au cœur du mouvement de transformation des PME-ETI

Plus que dans un grand groupe, le dirigeant de PME/ETI occupe une place déterminante dans la conduite de son organisation, du fait de l’identification entre lui et sa structure. Son rôle est encore plus important dans le contexte actuel de transformation environnementale, sociétale et numérique : ils fixent un cap à travers ces grandes mutations, et tentent d’y entraîner leurs collaborateurs. Bpifrance Le Lab cherche ici à comprendre quels sont leurs besoins dans une projection à 3-5 ans. Pour cela, trois profils ont été identifiés autour de grandes caractéristiques : l’état d’esprit, la posture managériale et les actions dans un contexte de transformation.

2

Grâce aux enquêtes précédentes, trois profils possibles de dirigeants identifiés

  • Les Attentistes : ils ne sont pas acteurs face aux transformations qui affectent leur environnement d’entreprise.
  • Les Empiriques : ces dirigeants fonctionnent par expérimentation et tâtonnement, à la recherche de la solution la mieux adaptée à leurs besoins. 
  • Les Précurseurs : ce profil caractérise des dirigeants pleinement dans l’action vis-à-vis des transformations en cours.
3

Ces profils font face à différents enjeux, il s'agit de prioriser leurs axes d'évolution

Chaque profil a des priorités définies pour aider les dirigeants à dépasser leurs difficultés. Les Attentistes par exemple devront sortir de leur entreprise pour mieux appréhender l’impact des mutations sur leur entreprise, et leur valeur potentielle. Les Empiriques fonctionnent en réaction, avançant au coup par coup, et passent donc à côté de synergies potentielles. Les Précurseurs s’exposent au risque de perdre des collaborateurs si l’effort d’alignement n’est pas maintenu.