Sens et liberté : revenir aux fondamentaux du management

Ce qu'il faut retenir

1

74 % des dirigeants estiment devoir réinterroger leurs pratiques managériales

L’objectif est d’améliorer la performance de leur entreprise. Le sujet n’est pas de les sensibiliser, mais de les aider à se poser les bonnes questions et à leur offrir des premiers éléments de réponse.

2

Le temps du changement imminent, sous peine de perdre clients et/ou collaborateurs

Deux tendances majeures s’imposent. Tout d’abord, l’exigence de clients toujours plus pointilleux et impatients. En matière de vitesse d’exécution, de personnalisation, d’expérience client ou encore de prix, les pressions externes à l’entreprise ne cessent de croître. Par ailleurs, les collaborateurs souhaitent évoluer dans un cadre stimulant et respectueux de leur bien-être.

3

L’évolution des pratiques managériales affecte toute l’entreprise

Ceci du collaborateur au dirigeant. Ce dernier de devenir un « chef d’orchestre », promoteur et sponsor de ces changements. Cette posture doit être naturelle pour lui afin d’assurer l’exemplarité, d’embarquer ses équipes et de faire que ces évolutions soient mises en œuvre à tous les niveaux de l’entreprise.

4

L’important est de proposer des bonnes pratiques et des axes de travail

Ceci pour dépasser les effets de mode de certains modèles. Pour cause, chaque remise en cause du taylorisme depuis les années 1930 ou proposition de modèle alternatif s’est accompagnée de critiques et limites. Il s’agit donc d’adapter les évolutions managériales au contexte d’entreprise.