Ce qu'il faut retenir

1

La transformation digitale n’est pas une priorité des dirigeants de PME et ETI

87 % d’entre eux n’en font pas une priorité stratégique pour leur entreprise. Et parmi ceux qui ont une vision de leur transformation digitale, ils sont encore 63 % à ne pas avoir établi de feuille de route parfaitement claire pour la mener à bien. Sans objectifs et moyens clairement définis, la transformation digitale échouera.

2

La transformation digitale n’est pas une simple digitalisation des outils et des process

C’est une nouvelle manière de créer de la valeur en réinterrogeant son business model dans un contexte digital. Elle appelle ainsi une transformation globale de l’entreprise centrée sur trois chantiers : le client, l’organisation et les partenaires de l’entreprise. La technologie vient en appui.

3

L’enquête nous a permis de faire émerger trois profils de maturité digitale

Nous avons pu identifier les caractéristiques, freins et chantiers prioritaires de chacun de ces profils, afin de les accompagner dans leur transformation. Notre échantillon de 1 618 répondants se répartit entre : les Sceptiques (38 % des répondants) ; les Apprentis (52 %) ; les Conquérants (10 %)

4

L’implication du dirigeant est essentielle à la réussite du projet de transformation

C’est à lui de l’initier, de le porter et de le partager auprès de ses collaborateurs. Or, à ce jour, seul un quart des dirigeants associent leurs équipes opérationnelles au projet de transformation.