Philippe Bouquillion « Le produit culturel est (...) assez faiblement rémunéré »